• L'encre des chemins
  • Le dessin, l'écriture, la poésie et la nature sont au coeur de ma vie. J'y trouve ma voix.
Jeudi 28 octobre 2010 4 28 /10 /Oct /2010 21:10

Nous sommes le 07 octobre. J'emmène ma maman en "voyage" à travers les montagnes du Cantal et du Puy de Dôme. J'emmène aussi mon carnet de croquis et mes couleurs; nous espérons trouver l'automne en altitude; ici, c'est encore bien vert.

Nous prendrons le temps de la contemplation, et aussi, pour moi, du dessin. 

Première halte au-dessus d'Aurillac, route des crêtes, du côté de Houade. On va là-bas, tout au bout.

route des cretes12

route des cretes22

Puis descente dans la vallée de la Jordanne.Les arbres commencent à peine à jaunir ; mais les fougères sont flamboyantes, les pans de montagnes ont viré à l'orange.

vache2

Les fières Salers font partie du paysage; leurs clarines résonnent partout dans la vallée, ici, là-bas, plus loin...

 

maison

Saint-Julien de Jordanne, Mandailles, derniers villages serrés en fond de vallée, et plus haut, sur les pentes, des fermettes témoins d'une autre époque, celle du travail paysan et de la solitude. 

Nous prenons de la hauteur, sur les flancs du Puy Mary. Presqu'en haut nous nous arrêtons pour pique-niquer, plein soleil, à l'abri du vent et des derniers touristes du Pas-de-Peyrol. 

vallée jordanne2

La vallée de la Jordanne est dans l'ombre bleutée du contre jour. Aurillac est au fond. Les hêtres sur les pentes commencent à roussir. En noir et blanc, le Puy Griou, et derrière, sur l'autre ligne de crête, le petit mamelon du Plomb du Cantal (1855m). 

      Passé le col, nous descendons vers la vallée de la Santoire, qui tortille son cours au milieu des estives.

Voici le buron d'Eylac, gîte d'étape que j'ai gardé toute une moitié d'été, en 1984. J'ai le souvenir des bandes de chamois que je voyais se détacher à contre-jour, à flanc de montagne, dans la lumière du soir.

Buron eylac2

      Ensuite nous traçons vers le nord, entre Artense et Cézallier. Des courbes douces, des plateaux battus par le vent, des fermes isolées, et des ribambelles de clôtures, qui se dévident à perte de vue. A côté de Besse, nous nous arrêtons au sanctuaire de Vassivière. Il y a là une chapelle, et une vue immense jusqu'aux monts du Cantal.

vassivière

 

Dans la lumière du soir et l'ombre gagnante, nous faisons halte au bord du lac Pavin.

 

lac pavin2

hetraie2

Par Julie - Publié dans : Carnets de randonnée - Communauté : les zaccros du croquis
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés